top of page

Méfions nous des diagnostics comme de la peste !



Diagnostic-appreciatif-inquiry
.pdf
Download PDF • 818KB

Nos réflexes instinctifs face aux audits et diagnostics : vers une approche plus positive et constructive


Dans le monde professionnel, les mots "audit" et "diagnostic" peuvent souvent évoquer une série de sentiments et de réflexions négatives telles que le contrôle, le stress, la peur du jugement, et une multitude d'autres pensées qui nous portent à adopter une posture de défense. Ces réactions, bien que compréhensibles, découlent principalement du fameux "biais négatif" de notre cerveau, une tendance à se focaliser sur les aspects négatifs pour nous protéger, une caractéristique qui a assuré la survie de notre espèce depuis les premiers jours de l'humanité.


L'impact des audits et diagnostics : une vision classique


Traditionnellement, les audits et diagnostics sont perçus comme des démarches essentielles à la prise de décision, notamment en prévision d'une transformation organisationnelle. Ces exercices, bien que partant d'une bonne intention, tendent souvent à mettre l'accent sur les déficits, les non-conformités, et ce qui doit être corrigé. Cette approche peut, paradoxalement, ralentir la transformation souhaitée en générant des tensions et des frustrations, en raison de l'attention disproportionnée accordée aux aspects négatifs.


Vers une transformation positive : l'Appreciative Inquiry


Face à ces constats, une question se pose : comment transformer ces démarches d'évaluation en expériences constructives et motivantes ? L'Appreciative Inquiry (Exploration Appréciative) propose une alternative enthousiasmante. Au lieu de se concentrer sur les problèmes et les dysfonctionnements, cette méthode invite à explorer les succès, les forces, et les opportunités présentes au sein de l'organisation. L'objectif est de se concentrer sur ce qui fonctionne bien pour amplifier et reproduire ces succès dans d'autres domaines qui requièrent des améliorations.


Des résultats transformateurs


Adopter une approche appréciative ne signifie pas ignorer les problèmes, mais plutôt de chercher à comprendre pourquoi certaines choses fonctionnent bien et comment ces réussites peuvent être étendues pour résoudre les problèmes existants. Cette démarche permet de :

Renforcer la connexion des acteurs avec leurs ressources et talents.


Augmenter la confiance et l'engagement en se focalisant sur les points forts.


Générer des idées novatrices et des solutions créatives à partir d'un questionnement différent.

Une approche appréciée par les dirigeants visionnaires

Des leaders d'entreprises, y compris ceux de grandes multinationales, ont commencé à adopter cette approche positive pour évaluer et transformer leurs organisations. En s'appuyant sur le modèle SOAR (Strengths, Opportunities, Aspirations, Results), ils ont pu engager leur équipe dans une exploration constructive, aboutissant à des stratégies de développement basées sur les atouts et les aspirations de leur organisation, plutôt que sur ses lacunes.


Conclusion : repenser nos réflexes instinctifs


Les audits et diagnostics, quand ils sont abordés avec une perspective appréciative, peuvent se transformer en leviers puissants de développement et de motivation. En mettant l'accent sur les forces et les succès, et en impliquant activement les acteurs dans le processus, il est possible de créer une dynamique positive propice au changement et à l'innovation. Cette approche ne se limite pas à évaluer ce qui existe, mais ouvre la voie à une transformation organisationnelle riche de sens et d'engagement.


36 vues0 commentaire

コメント


bottom of page